Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 06/03/2018
Age : 17
Localisation : Dans ma chambre avec Clem et mon Rorok

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Contrôle toutes formes d'eau liquide
Animal totem (espèce + nom): Loutre, du nom d'Amarok, le nom d'un album de Mike Oldfield, l'un de ses musiciens préférés.
Voir le profil de l'utilisateurhttps://aventuresbaltimont.wordpress.com/

Après l'entraînement...

le Sam 15 Sep - 1:09
Kapuzcina LI - Part 1:
Il n'était pas simple de vouloir encore consacrer ses dernières forces pour trouver la balise. Après ce que Faustine avait tenté de me faire, j'avais essayé de me remonter le moral, mais cela n'avait fonctionné qu'à moitié... A vrai dire, comment retrouver une paix intérieure totale quand une psychopathe était à deux doigts, voire à un seul, de vous tuer ?
Et puis...cibler sa concentration entière pour jouer une sorte de "jeu de piste" (grossièrement dit) après avoir vécu un nouveau traumatisme, c'est très compliqué. Heureusement que Jaiden et Amarok sont là pour me soutenir ! Nous nous sommes mutuellement expliqué nos combats. Bien évidemment, nous sommes restés plus longtemps sur le mien plutôt que sur celui de mon amie.
_ Tu avoue donc avoir cru que tu...étais en train de...de mourir ?
_ Oui !! Et ça, j'en reste persuadée !! Ce que je ne comprends pas, c'est que j'ai recouvré de moitié un enthousiasme qui m'est propre alors que je viens tout de même de vivre un événement malheureusement inoubliable, puisqu'il est, de ce fait, un second choc émotionnel provoqué par...par Faustine ! Et toi, Amarok, tu ne pouvais rien faire ?
_ Non, Kapuzcina ! J'ai tout tenté, mais aucun de mes essais n'a marché ! C'est comme si la forme "blanche impure" de Faustine créait autour d'elle une sphère de protection.
Ma loutre était bien trop sincère pour que je ne puisse pas la croire. Après tout, avec cette fille, tout était largement possible.
_ D'accord... Bon ! Maintenant que nous nous sommes tout dit, je pense qu'il serait mieux de ne plus trop en parler et de se concentrer davantage sur la balise !
_ Tu as sans doute raison. Fit Jaiden.
Au même instant, le silence revint s'installer, uniquement troublé par les bruits et sons diverses que produisaient la nature. Nous étions tout les trois aux aguets, à l'affût du moindre élément troublant dans notre champ de vision. Au bout d'une vingtaine de minutes, Jaiden me demanda :
_ Euh...comment cela s'est-il produit, les années précédentes ?
Je lui répondit, tout en avançant :
_ Attends voir, que je m'en souvienne... Je sais qu'à ma quatrième ou à ma deuxième année, la balise était située à 100 ou 200 mètres de l'endroit où nous nous trouvons. L'année dernière, elle avait été placée à un endroit innatendu mais qu'un groupe avait réussi a trouver, après 1 heure de recherche, je crois... Mais bon ! Mes souvenirs ne sont pas forcément ex...
Je m'interrompis toute seule. Et pour cause, un scintillement anormal me gênait dans ma vision. Je levais la tête et remarqua soudainement que la balise était tout justement à l'origine de ce scintillement. J'appelais ma coéquipière :
_ Jaiden ! Viens vite !! Je l'ai trouvée !! Elle est en haut de cet arbre !
_ C'est génial ! Bravo, Kapuzcina !!
_ Merci ! Bon, j'y vais ! Au moins, ce sera une bonne chose de faite !
_ Sois prudente ! Me recommandent Jaiden et Amarok.
_ Ne vous inquiétez pas ! Je sais comment m'y prendre !
Néanmoins, je n'oublie pas qu'il ne me faut pas faire ma maline non plus... Grimper l'arbre en toute modestie me sera amplement suffisant. Petit à petit, branche après branche, je m'approche de la balise. Mais le passage est difficile, car beaucoup d'élèves se sont engagés dans cet arbre. L'écorce a été arrachée par le frottement des pieds des élèves contre le tronc et les branches tandis que certaines se sont brisées ou a demies-rompues. Je murmurais :
_ En tout cas, nous ne sommes pas les premiers ni les derniers, loin de là.
Enfin, après maints efforts, j'arrivais au niveau de l'objet de notre convoitise. Ayant sorti une feuille de papier que j'avais heureusement gardée avec moi, je la fis immédiatement tamponner, avant de rejoindre, non sans difficultés, mes deux amis qui m'attendaient en bas. A peine j'eus touché terre que Jaiden me dit :
_ Superbe ! On a fini ! Nous allons pouvoir rentrer !
_ Oui, c'est cool ! Affirmais-je.
Cependant, au fond de moi, j'étais tourmentée par l'offense que j'avais faite à Hiver et aux excuses que je me devais immédiatement lui présenter. Mon combat avec Faustine ainsi que la quête de la balise me l'avaient fait totalement oublier. Heureusement que j'y repense...
_ Comme tu dis...on va pouvoir rentrer...

Kapuzcina LI - Part 2

Il nous a fallu, je pense un peu plus de temps pour retrouver la balise que pour rentrer à l'Académie. En réalité, je connaissais un peu le chemin, ce qui nous a permit de nous retrouver dans la clairière, où des professeurs nous attendaient. Nous leur remîmes notre papier tamponné, par quoi ils répondirent :
_ Félicitations, jeunes filles ! Le self est ouvert, on vous conseille d'y aller ! Il est déjà près de midi dix !
Déjà ?? Nous sommes restés bien plus de temps que je ne l'aurais cru ! Enfin bon...je dis ça mais c'est à chaque année la même chose, je m'étonne toujours de la durée de notre escapade ma foi bien sympathique, hormis les combats, qui me semble toujours courts et qui sont, en réalité, trois à quatre fois plus longs que ce que vous ne pouvez penser.
Jaiden et moi, nous déjeunèrent toutes les deux. Je n'avais pas vu ni Hiver ni Naoko. Ils ont certainement dû terminer plus tôt que nous. Je fis partager ma remarque à mon amie :
_ Dis-donc, j'ai regardé partout autour de moi mais je ne vois aucune trace de Hiver ou de Naoko.
_ Oui, j'y ai pensé moi aussi. Ils ont dû trouver la balise avant nous...
_ Ou peut-être après nous, qu'importe ! Le principal, c'est que je compte m'excuser immédiatement après le repas ! Je n'en peux plus de rester dans un état moral pareil, alors qu'Hiver a, pour l'instant, perdu totale confiance en moi.
_ Tu as peut-être raison mais ne crois-tu pas qu'après tout les efforts que nous venions de prendre pour l'entraînement, tu devrais te reposer ?
_ Non. Le repos viendra après ! J'ai encore assez d'énergie pour aller jusqu'à sa chambre, tout de même !
_ Comme tu voudras. Fit-elle.
Cependant, même si j'étais pressée de vouloir demander pardon à Hiver, ce n'était pas pour autant que je devais manger rapidement. Il fallait que je me tranquillise. J'avalais et savourais mes bouchées en toute tranquillité, initiative qu'Amarok salua.

Suite à la troisième partie
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum