Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Là où on peut pas me fixer

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Elle maitrise le métal et peut en faire ce qu'elle veut
Animal totem (espèce + nom): Amaya, dragonne noire et violette de deux mètres
Voir le profil de l'utilisateur

Près d'un caillou

le Sam 14 Avr - 19:43
Aujourd'hui, c'est Dimanche, je crois que l'heure est déjà assez avancée. Hier, après les combats, j'aurais bien passé une après-midi tranquille, mais je crois que c'était pas dans les plans de... Matilde, je crois que c'est bien son prénom, au final, on l'a passé ensemble. Elle m'a fait allé un peu partout, enfin elle a dit qu'elle me faisait tout "visité" en détail. C'est bien "visité" entre guillemets, on passait si rapidement d'un point à l'autre, qu'au final je n'avais jamais le temps de véritablement inspecter les lieux. Miss Chewing-gum a vraiment beaucoup trop d'énergie, j'aurais presque l'impression qu'elle pourrait gravir l’Himalaya sans être essoufflé! Je vais finir par douter de sa constitution humaine... enfin, on est pas tout à fait humain, avec nos pouvoirs. Je crois bien, que c'est la première fois que je suis aussi proche de quelqu'un d'aussi rayonnant. D'habitude, je les repousse, ils ont peur de moi, ils préfèrent éviter un nid de problèmes comme moi. Alors pourquoi? Pourquoi essaye-t-elle de nouer un lien avec moi? Je ne me montre pas engageante, voir même désagréable... franchement, je la comprends pas. Je comprends pas pourquoi elle s'obstine à vouloir resté près de moi. Pourquoi faire des efforts pour les autres? Pourquoi cherché qu'ils nous aiment? Ça n'a aucun sens et aucun intérêt! Et puis, je pense qu'elle pourrait avoir pleins d'autres amis, c'est pas les humains qui manque ici, puis, ils seraient sans doute une bien meilleure compagnie que moi.
Aujourd'hui encore, je suis en compagnie de Matilde et de Amaya -je lui avais beaucoup trop manqué hier, je quand même pas la laissé encore seule!-, on s'est baladé dans la forêt, tandis que Matilde raconte sa vie. En quelques heures, j'ai appris pas mal de trucs sur elle. Elle a des parents séparés, qui ont refait une vie chacun de leur côté et elle a plusieurs demi-frères et sœurs, mais aucun n'a les mêmes parents qu'elle et elle vit actuellement chez sa mère, quand elle n'est pas à Olympium. A ce que j'ai compris, elle a pas très bien vécu le divorce de ses parents, mais maintenant elle s'y est fait, elle avait pas trop le choix aussi. Elle a dit pas mal d'autres trucs, mais je crois que j'ai lâché la conversation à un moment donné, donc elle parlait plus à Amaya qu'à moi au final... Je crois qu'elle m'a parlé de ses toutes ses autres amies et à quel point elles sont "gééénnniiiiaaalllleeuuuhhhh", ainsi que tout ces anciens petits amis... j'ai l'impression qu'elle est un peu du genre à avoir facilement un crush, chose que j'arrive pas trop à comprendre. Comment on peut tomber amoureuse à chaque fois du premier imbécile venu? Sans doute un mystère universel.
Maintenant, on s'est assise près d'un rocher, la tête vers le ciel qui s’assombrit peu à peu. Miss Chewing-gum est assise juste à côté de moi et Amaya est roulée en boule, la tête posée sur ma cuisse, déjà emporté dans un sommeil de plomb. Cette fois ci, on ne parle pas, elle, Matilde ne parle pas, juste un silence... je le qualifierai même de doux, c'est étrange. Je crois qu'au final, j'ai apprécié cette journée, la présence de Matilde n'est pas si... désagréable. Argh! Elle est vraiment trop comme Amaya en faite!
-Désolé... Murmure-t-elle, la mine soucieux.
Je me tourne vers elle, surprise. Pourquoi elle s'excuse? Voyant mon air, elle reprend:
-J'ai fait que parlé de moi depuis toute à l'heure, mais je te faisais même pas participer à la conversation, ça a dut t'ennuyer!
Elle semble vraiment s'en vouloir pour une futilité pareille... c'est pas possible d'être aussi gentil!
-T'inquiète, j'aime bien écouté.
Au moins, on me laisse tranquille et l'autre personne est contente et donc me fait pas chier.
Je ne sais pas trop pourquoi, prise d'un élan de bonté pour soulager sa conscience qui se torture pour si peu, je rajoute, un peu lointaine:
-Si tu veux, tu n'as qu'à me poser des questions, si tu as tant envie de me faire parler.
-Vaiiment?
-Oui, puisque je te le dis.

J'ai vu un ciel étoilé naître dans ses yeux, comme si je venais de lui offrir une occasion inestimable. J'espère juste que je vais pas le regretter... enfin non, je le regrette déjà.
-Je t'ai déballé tout un tas de trucs sur moi, donc autant faire les questions de retour! Alors... euh... par où commencer... tes parents! Parles moi de tes parents!
J'aurais vraiment pas du lui accorder ça... parce qu'avec moi, il n'y a jamais de bon sujet en ce qui cons=cerne ma vie, tout n'est que haine et violence.
-Il n'y a pas grand chose à dire, ils sont toujours ensemble, pas marié... encore "amoureux", ça, j'en sais rien et je m'en fiche.
-Tu ne les aimes pas trop... je me trompe?
-Non, je les déteste.

Oh que oui je les hais! C'est eux qui on fait de moi, qui j'ai été! C'est à cause d'eux que j'ai autant souffert pendant des années! Malgré tout ce qui m'est arrivé, ils n'ont même pas pris la peine de me défendre en disant "d'ignorer" de faire "comme si de rien n'était", de "laisser couler", que "tout ira mieux demain". Un vrai couple de menteur, ou bien un couple d'imbécile idéaliste.
Matilde ne rajoute rien, la mine encore préoccupée, comme si elle s'en voulait -encore- d'avoir posé une question sensible. On dirait qu'elle est à deux doigts de s'excuser... pourquoi, je comprends pas l'intérêt, c'est déjà fait après tout.
-C'est pas grave tu sais. Lâché-je. Tous les sujets sont sensibles avec moi, j'aurais pas du te proposer de me poser des questions.
Je suis sérieusement être en train de dire une phrase dans le but de la consoler?!
-Tous vraiment? Il y en a pas un qui n'est pas... difficile?
-Ma vie amoureuse, sans doute, vu qu'elle est inexistante...
-Quoii?!
Me coupe-t-elle en mettant ses mains sur sa bouche, l'air choqué. Tu n'es jamais sorti avec quelqu'un?!
-Bah non.

J'y ai jamais trouvé d'intérêt après tout... toutes les personnes qui m'entouraient était les pires raclures possible, ce genre de sentiments n'avaient pas sa place dans mon monde.
Matilde continue de me fixer avec des yeux ronds comme des soucoupes, ce qui commence à me mettre mal à l'aise. C'est vraiment si bizarre que ça...? Après, Matilde est tout le contraire de moi niveau sentimental.
-C'est vraiment trop triiste! Tout est tellement plus beau avec de l'amour!
-Si tu le dis...

Le silence s'installe entre nous, mais différent du précédent. Je sais pas, je me sens un peu mal à l'aise... Matilde a le regard perdu dans le vide, comme perdu dans ses songes. A quoi pense-t-elle? Impossible à déterminer.
-Dis moi Mura... es ce que tu me détestes?
Sa question me prend complètement de court. Si je la déteste? C'est à ça qu'elle pensait? Qu'importe, je vais jouer franc jeux.
-Tu es bizarre.
Ma remarque la fait tiquer, comme si elle s'y attendait pas. Mais avant qu'elle puisse dire un mot, je poursuis:
-Mais pour répondre à ta question, non, je ne te déteste pas, je te trouve juste envahissante. Pourquoi cette question?
-Euh... bah... c'est-à-dire que...

Mais jamais je n'entends de réponse. Elle me semble soudain soulagé, à nouveau cette lueur de joie dans le regard. Si je ne la déteste pas... je l'aime bien, pas vrai?
Elle se lève d'un bon, les sourcils froncés, un sourire aux lèvres. Elle se tourne vers moi, cette aura presque visible à l’œil nu l'enveloppant toute entière, une aura montrant une détermination inébranlable.
-Faisons un cache-cache toutes les trois!
Je la regarde avec de grands yeux, un sentiment inexplicable m'envahissant. Un... cache-cache? Un bribe de souvenir, lointain, vient effleurer ma mémoire, mais s'évanouit rapidement, comme si il n'avait jamais existé. Je secoue imperceptiblement la tête, pour chasser ces pensées. Ça doit être sans importance.
Je secoue un peu Amaya, qui se réveille dans un bâillement plein de dents. Une fois que l'idée lui est soumise, elle est debout sur ses quatre pattes, la queue remuant d’excitation. Bien entendu, cette idée lui plaît énormément, c'est sans surprise. Il est rapidement décidé que j'allais compter et les deux autres iront se cacher -j'ai perdu à pierre papier ciseau... qui aurait cru que Amaya était meilleure que moi!-.
Je commence à compter en partant de 100 et j'entends leurs bruits de pas fendre le silence entre mon compte à rebours. Malgré moi, je ressens une pointe de joie percer mon cœur. En faite, c'est vraiment bien plus agréable de passer du temps avec Matilde que je le pensais au départ.
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 16/03/2018
Age : 18
Localisation : On s'le d'mande!

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Elle maîtrise les "forces" (gravité, forces d'attractions, de répultion, etc)
Animal totem (espèce + nom): ///
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Mer 18 Avr - 15:50
J'ai l'impression d'approcher du septième ciel. Enfin, c'est peut être un petit peu exagéré... J'ai l'impression que ça a été notre première vraie discussion avec Mura, la première fois que j'ai eut l'impression de me rapprocher de la "vraie" elle, pas juste celle qui me snobe tout le temps, qui a l'air de s'en foutre de moi et ennuyé par ma présence, mais le petit cœur derrière. Je gratte petit à petit la carapace, je la découvre un peu plus, mais je ne sais pas vraiment ce que je vais trouver derrière. Quels secrets cache-t-elle? Quel passé? Chaque personne est un puzzle compliqué d'une centaine de millier de pièces, où il faut des années pour pouvoir un peu près le terminer, ça ce saurait si on pouvait véritablement connaître une personne du premier regard. Quoiqu'il en soit, j'ai le sentiment d'avoir avancé, peut être pas de beaucoup, après tout, ça ne fait qu'une semaine que je la connais, mais je trouve que l'avancé est pas mal!
Mura nous tourne le dos à Amaya et moi, la tête contre un arbre, toujours debout, j'imagine qu'elle a les yeux fermés.
-100... 99...
Je jette un regard complice à la dragonne, qui me fait une sorte une sorte de sourire plein de dents. Brrr... absolument terrifiant. Bref, qu'importe! Je commence à courir, tandis que Amaya prend la direction opposée. Les pas de la dragonne feraient presque trembler le sol... d'ailleurs, je me demande comment elle va faire pour se cacher, elle est tellement grande! Bon, après ses écailles sont noires, donc ça sera peut être faisable...
Je cours. C'est fou comme j'aime cette sensation. Le vent fouette mon visage, danse avec mes cheveux, caresse la peau de mes mains et s'accroche à mes vêtements. C'est frais, c'est doux. Mes jambes s'élancent l'une derrière l'autre, si loin que je me demande comment le reste de mon corps arrive à suivre. Mes pas s'écrasent dans l'herbe humide, dont les gouttelettes giclent sur mes mollets. Je crois qu'il pleut, mais le feuillage est trop épais pour que la pluie de n'écrase sur moi à grosses gouttes. Mais qu'elle importance? Je cours!
D'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours aimé courir, enfin, aimé est peut être un bien grand mot. Bien sûr, ça a toujours pris de nombreuses significations diverses, je ne courrais pas pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui, ou bien de hier. Aujourd'hui, quand je cours, j'ai l'impression qu'il me pousse des ailes et que je peux m'envoler. C'est peut être un peu étrange, alors que la gravité me garde accrochée au sol. Pourtant, je ne ressens jamais aucun sentiment de liberté semblable à celui ci. Courir, me permet aussi de me rappeler, de ne jamais oublier, il ne faut pas que j'oublie. J'oublierai jamais.
Je finis par m'arrêter, il faut bien que je m'arrête pour me cacher. Je tends l'oreille et entend la voix lointaine de Mura:
-45...44...
Déjà? Bref, il est peut être temps que je m'y mette! J'observe autour de moi et n'hésite pas longtemps avant de monter dans un arbre. Certes, je n'ai pas beaucoup de poids, mais mon pouvoir m'aide bien dans ce genre de situation. Avec moins de poids, j'arrive sans problème à me soulever! L'arbre a des branches épaisses et tortueuses, bien assez pour pouvoir se cacher entre, en plus de son feuillage épais et sombre. Plus qu'à espérer que mes cheveux roses ne me trahiront pas... Je me mets au creux d'un croisement entre trois branches, le plus en boule possible. Bon, c'est pas la position la plus confortable, je vais sans doute avoir mal partout quand je vais descendre! Mais qu'importe, c'est le jeu!
-38...37...
Le jeu va bientôt véritablement commencer!
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Académie Olympium

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Contrôle les ondes énergétiques et magnétiques
Animal totem (espèce + nom): Othala, petit poney shetland d'un beau beige-doré aux crins blancs neige.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Mer 2 Mai - 21:36
(CECI EST UN CHAPITRE DE NILS, SUITE A DES PROBLÈMES DE CONNEXION, NILS N'A PAS PU SE CONNECTER ET EMPRUNTE DONC LE COMPTE DE SWAN )

Je marche dans la forêt, mains dans les poches et sifflote sans trop y faire attention l'air " Another One Bites the Dust" de Queen.
Cette chanson est géniale, mais tellement dévaloriser depuis qu'une pub stupide en à repris l'air...
Opium galope partout autour de moi, heureuse de cette liberté tant attendu.
Je lance aléatoirement ma hache dans des arbres, la faisant ensuite revenir d'un simple geste de la main,sans arrêter de chanter.
- 80, 81, 82...
Je suis pas seul ?
Ma hache revient une nouvelle fois dans ma main et je l'accroche à ma ceinture, stoppant ma chanson pour mieux écouter.
- 86, 87, 88....
Euh.... Oui ?
Je m'avance discrètement et vois une ado, le front sur un arbre, les yeux fermés, qui continu de compter.
- 92, 93, 94, 95, 96, 97; 98, 99, 100...
Elle se retourne, et ses boucles colorés volent autour de son visage. Ses yeux roses croisent les miens et elle se fige brusquement.
- Tu sais, c'est pas grave si tu aime compter jusqu'à cent dans la forêt. Je vais pas te juger. Je fais avec un sourire en coin.
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Là où on peut pas me fixer

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Elle maitrise le métal et peut en faire ce qu'elle veut
Animal totem (espèce + nom): Amaya, dragonne noire et violette de deux mètres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Mer 2 Mai - 22:09
Je comptais... plutôt joyeusement, étrangement. Au début, j'avais décidé de partir de 100 pour aller jusqu'à 0, mais je me suis perdue un moment dans mes comptes, donc j'ai repris mon compte à rebours de 70 jusqu'à 100. Faut dire que réciter des chiffres aussi longtemps, qui finit pas par s'y perdre? Faut dire que commencer à penser à autre chose n'aide pas... Je crois que mon œil bleu à même rosie... c'est définitivement rare, je crois même que ça fait des années, ça fait si longtemps que je m'étais pas sentie si bien pour ne pas pouvoir empêcher ce changement de couleur. Finalement, avoir des amis... c'est peut être pas si mal. Bon sang Mura! Ressaisies-toi! Les amis sont des boulets... puis franchement, tes derniers liens de ce niveau ne se sont franchement pas bien fini! Tu n'as pas retenu la leçon? Mais je ne pouvais pas retenir ce sentiment de vivre dans tout mon corps. Cet espoir insensé qui faisait un peu serré mon cœur, mais rien de désagréable, bien au contraire. Bon sang, je suis si faible!
-98, 99, 100...
Je me retourne, bien déterminé à retrouver mes deux partenaires de jeu... mais je m'arrête net et retient mon visage de se décomposer de justesse. Aaaaaaaahhhh!!! Mais il y a quelqu'un derrière moi! Il m'a vu? Il m'a vu compter?! Mais qu'es ce que je vais faire moi? C'est gênant... j'ai l'air d'une imbécile... ou de quelqu'un complètement bizarre, au choix.
-Tu sais, c'est pas grave si tu aimes compter jusqu'à cent dans la forêt. Je vais pas te juger. Dit-il avec un sourire en coin.
Oh purée, non! C'est un moqueur en plus! Enfin, qui plaisante facilement... social en plus. Flippant! Enfin, dans ce cas là, Matilde est pas mal... Hum! Ce n'est pas le sujet! Vite, des paroles! Quelque chose à répondre! Faut que je trouve quelque chose à dire! Puis, arrête de rougir comme ça, il va finir par croire qu'il te fait de l'effet! Oh bon sang, c'est si embarrassant.
-J-Je compte pas! Je j-joue à cache-ca-cache! Bafouillé-je, les poings serrés pour me donner un peu de crédibilité, ou pas.
C'est pas vrai... c'est un peu comme si je venais de dire: "Non! Je suis pas une demeurée qui compte toute seule dans une forêt, mais une gamine de 6 ans qui joue à cache-cache!". Si vous voulez absolument arranger des situations, vous enfoncez et qu'on se moque de vous, appelez moi! Je suis franchement la meilleure dans ce domaine!
Je crois que mon visage rougi encore plus... je ne peux plus le regarder en face et détourne le regard, les joues un peu gonfler, les lèvres pincées. C'était vraiment la phrase à pas dire...
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Académie Olympium

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Contrôle les ondes énergétiques et magnétiques
Animal totem (espèce + nom): Othala, petit poney shetland d'un beau beige-doré aux crins blancs neige.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Mer 2 Mai - 22:20
(Toujours Nils)

Elle rougit comme une enfant. Mon sourire s’agrandit et je fais un pas vers elle.
- Oh, super ! Y a combien de personne de cacher ?
- U-une seule.
Je hoche la tête et pivote sur mes talons et pointe une direction du doigt:
- La forêt est grande, mais je te conseille de commencer par là.
Je l'a regarde par dessus mon épaule et l'a vois gonfler un peu plus les joues et triturant une mèche violette. J'aime beaucoup ses cheveux d'ailleurs. Ils sont originaux, même pour une mutante.
- Je peux t'accompagner si tu veux. Je connais la forêt comme ma poche et...se serrait dommage de te perdre à une heure aussi tardive !

(j'écris pas beaucoup parce que je sais pas trop comment cerner Mura. Et désolée d'avoir transformer son oeil XDD)
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Là où on peut pas me fixer

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Elle maitrise le métal et peut en faire ce qu'elle veut
Animal totem (espèce + nom): Amaya, dragonne noire et violette de deux mètres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Jeu 3 Mai - 14:04
J'ose enfin le regarder à nouveau quand il m'indique une direction du doigt, en parlant toujours. Je me sens tellement nerveuse, que je me mets à jouer avec mes cheveux... J'étais pas vraiment prête à croiser une personne à un moment pareil... à croire que j'ai baissé ma garde, vu que j'étais un peu sur un petit nuage.
-Je peux t'accompagner si tu veux. Je connais la forêt comme ma poche et...se serrait dommage de te perdre à une heure aussi tardive
Hein? Il vient de me proposer son aide? Je ne peux empêcher mes yeux de s'écarquiller de surprise et de le dévisager. Les personnes qui proposent son aide aux autres, ça existe? Il doit y trouver un intérêt, c'est pas possible! Enfin, je vois pas trop quel intérêt on peut avoir en m'aidant à chercher Amaya et Matilde... peut être qu'il s'ennuie, ou alors il veut vraiment pas que je me perde. En tout cas, cette proposition me perd complètement. Faut dire que je trouve cette proposition sans aucun sens.
-Bon... euh... si tu veux. Bafouillé-je, cachant tant bien que mal mon trouble.
J'avance à grandes enjambées et passe devant lui, de manière à lui tourner le dos, suivant la direction qu'il a indiqué. C'est pas possible d'être aussi retourné par une petite phrase! Je l'entends me suivre, ses pas foulent le sol sans aucune hésitation. Il doit vraiment connaître cette endroit, je me demande combien d'années il a passé ici... Euh, je devrais peut être engager la conversation, ça serait la moindre des choses puisse qu'il m'aide. Parler de quoi? De l'Académie peut être, c'est quand même notre seul point commun qui m'est connu.
-Alors... Murmuré-je d'une voix hésitante. Ça fait combien de temps que tu es inscrit ici?

(C'est pas grave, c'est plus simple d'écrire chacune les réactions de notre propre perso' Smile Puis, pour l’œil, c'est sans importance, ce genre de détail je peux facilement adapter Wink
Sinon, il y a deux personnes à chercher: Amaya et Matilde XD)
avatar
Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2018
Age : 17
Localisation : Là où on peut pas me fixer

Feuille de personnage
Pouvoir (description brève): Elle maitrise le métal et peut en faire ce qu'elle veut
Animal totem (espèce + nom): Amaya, dragonne noire et violette de deux mètres
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Près d'un caillou

le Dim 6 Mai - 21:32
On a cherché un long moment. On a aussi un peu parlé, j'ai fait un grand effort pour alimenter un peu la conversation et j'en suis un peu fière. J'ai réussi à parler à un inconnu! J'ai le droit d'espérer que je m'améliore? J'ai appris que ça faisait un moment qu'il était ici, mais j'ai pas osé lui poser des questions plus sur lui, comme ses parents, sa vie en dehors de l'école... c'est un inconnu après tout, je ne suis ni son amie, ni sa psy, je n'ai pas à le savoir... puis, ça lui donnerait trop de place dans ma tête. Après, il m'a parlé de musique, un peu, il s'est d'ailleurs moqué de moi et de mes très faibles connaissance dans ce domaine, mais ce n'était pas méchant, ça change. Mais, il parlait avec une certaine passion, il doit vraiment aimer la musique, même si je comprends pas trop comment on peut aimer à ce point quelque chose. Néanmoins, je mentirai en disant que ça n'a pas piqué ma curiosité... je n'ai jamais vraiment pris le temps d'écouter de la musique jusque là, peut être que je vais changer ça ce soir.
Nils -je lui ai quand même demandé son nom- ne s'est pas moqué de moi qu'à cause de ça... mais aussi de ma maladresse, sa présence me perturbait trop, je faisais que trébucher! Puis, de mes bafouillements aussi... mais, jamais c'était dit de manière méchante. Finalement, j'apprends pas mal de chose depuis que je suis arrivée à Olympium. On peut se moquer de quelqu'un sans que ce soit méchant... ça me paraissait impossible jusque là, mais je me suis trompée.
On a trouvé Amaya en premier. Elle était pas très bien cachée, comme si elle pouvait être invisible caché derrière un petit buisson... Je crois qu'elle était contente de voir une nouvelle tête, elle sautillait un peu partout autour de nous. Le jeu a vraiment l'air de lui plaire également, elle a cherché Matilde avec un très grand sérieux, que je ne lui avais encore jamais vu.
En parlant de Matilde, c'était elle qu'on a eut le plus de mal à trouver! Après avoir tourné en rond un très long moment, elle est descendue d'un arbre tranquillement, un grand sourire victorieux aux lèvres... jusqu'à qu'elle regarde Nils et moi de manière bizarre, un petit sourire en coin. J'ai quand même compris ce qu'elle sous-entendait, je suis pas stupide. C'était tellement gênant que j'ai déclaré qu'il était temps de rentrer. J'ai marché en tête, d'un pas rapide, alors que les trois derrière prenaient leur temps. Aaaah! Mais pourquoi elle m'a lancé un regard pareil! Je viens juste de le rencontrer moi!
J'ai à peine salué les deux autres, que je suis partie vers ma chambre avec Amaya. Bah quoi! Je pouvais plus les regarder en face...
Bon, cette journée était pas si mal... plutôt mourir que de la dire à voix haute, ça ferait trop plaisir à certaines personnes.
Contenu sponsorisé

Re: Près d'un caillou

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum